DEMI-E partenaire de mise en œuvre du projet RGN-JAGORANCI aux cotés de COUNTERPART INTERNATIONAL, VIAMO, DAI et GARKUA.

Dans le concours à l’atteinte de l’objectif 1, lié à la gouvernance locale et inclusive, 19 cadres de concertation des 19 communes des régions de Zinder, Maradi et Tillabery ont bénéficié d’une formation sur l’élaboration de micro-projets axés sur l’autonomisation des femmes, des jeunes et des personnes en situation d’handicap. Par la suite, des sessions de coaching et appui conseil sont menés pour accompagner les différents CdC dans leurs rôles.

DEMI-E accompagne la résilience climatique, à travers les ateliers PSP

Dans le cadre son partenariat avec Save The Children, DEMI-E organise chaque année des ateliers PSP, en prélude à la campagne hivernale. C’est un cadre interactif et participatif entre producteurs, agriculteurs, éleveurs et services techniques, qui évoque les différents risques et opportunités climatiques, l’analyse endogènes et scientifiques des prévisions saisonnières, ainsi que les techniques de préparation et d’adaptation au changement climatique.

ATELIER DE RESTITUTION

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet inclure les personnes handicapées dans les mécanismes de réduction des risques de catastrophes (inondations et sécheresses), dans 08 communautés de la région de Diffa et Zinder par l’ONG DEMI-E financé par CBM.

Un atelier de restitution de l’enquête pour l’évaluation de l’intégration des personnes handicapées dans les mécanismes locaux de gestion des inondations et sécheresses dans la zone d’intervention du projet a eu lieu le 28/06/2024 dans la grande salle de l’ONG DEMI-E à Zinder.

TEMOIGNAGE DE ZOUEIRA ALI, UNE DES BENEFICIAIRES DE LA MINI-AEP (ADDUCTION D’EAU POTABLE) DE POULOULA

Je m’appelle Zoueira Ali, j’ai trente ans (30).Je suis mariée mais je vivais une vie très précaire avec mes (03)trois enfants. Mon mari, n’a pas non plus suffisamment de moyens financiers pour nous soutenir. Nous n’avion pas accès facile à l’eau potable parce que le point d’approvisionnement en eau de notre village est une PMH (Pompe à Motricité Humaine) et n’était pas du tout adaptée à ma situation d’handicape physique, à cela s’ajoute la queue interminable au tour du point d’eau, d’où une situation embarrassante pour mon bien etre,nous avions beaucoup souffert de cette situation.

Mais, depuis l’avènement du projet CRADI2 qui a réalisé une mini AEP (Adduction d’Eau Potable) dans notre village, notre vie a changé à mon plus grand bonheur. Nous somme épanouis puisque l’accès à l’eau n’est plus un problème pour nous, en plus j’en ai plus besoin de recourir aux autres ou bien à mes enfants qui sont petits pour m’aider à puiser l’eau puisqu’avec l’accessibilité au niveau de l’ouvrage, j’y accède facilement et cela a permis à mon mari de consacrer plus son temps à son petit commerce d’arachide et du cola. De plus, au village, les gens sont beaucoup plus empathique avec les sensibilisation communautaires, sur les bonnes pratiques d’hygiène et sur les droits des personnes andicapés,que nous recevions, grâce auxquelles les gens prenaient conscience que nous aussi nous avons le droit de jouir pleinement des potentiels de la vie comme tout le monde. Malgré mon handicap physique, il suffit juste d’ouvrir le robinet avec une main pour que l’eau jaillisse.

Depuis lors, ma vie a vraiment car grâce à cela j’ai même initié un petit élevage de caprin et bovin et j’envisage de faire un petit potager dans ma cour. Vraiment merci CRADI2et je souhaite aux villages voisins de bénéficier également de ce genre de projet

Réunion Hebdomadaire

Lundi ! C’est la réunion hebdomadaire au niveau du siège de ZINDER. Cette pratique régulière crée un cadre d’échange entre staff, le lieu pour les différents départements et projets de présenter leur bilan et programmation des activités, ainsi que le partage d’expériences, défis et solutions.

Nos partenaires techniques et financiers et Nos zones de présence en 2023

En 2023, DEMI-E a collaboré avec 8 ONG Internationales (CRS, CARE, Water Aïd, CBM, SCI, OXFAM, CI et IRC), 3 organismes du système des nations unies : UNICEF, OCHA et FAO, 1 organisme de coopération régionale : CBLT et 3 programmes de développement : ZFD, Pro DAF et PGIP.

CRS: Projet GIRMA,STAR,BLITAL,

CARE:PIRSA NAZARI

WaterAid:HAMZARI

CBM:DDIR,CRADI

SCI:DANIDA

OXFAM:GFFO

CI:JAGORANCI

IRC:NORD2

UNICEF: Marketing d’Assainissement

OCHA et FAO: Réponse d’urgence aux populations affectées par les inondations

CBLT: Renforcement de la résilience des communautés par la restauration des écosystème et les développement des activités génératrices de revenus

ZFD:Appui à la stabilité dans la région de Tillabéry et renforcement des initiatives locales de la promotion de la paix et de la quiétude sociale

Pro DAF et PGIP: projet de gestion intégré des paysages

Nos zones de présence

DIFFA

7 Communes : Chétimari, Toumour, Gueskérou, Mainé Soroa, Diffa, Goudoumaria et Kabléwa

ZINDER

34 Communes : Magaria, Sassoumbroum, Kwaya, Yékoua, Bandé, Wacha, Dungass, Dan Tchiao, Dogo Dogo, Malawa, Gouchi, Guidiguir, Guidimouni, Damagaram Takaya, Mazamni, Gouna, Doungou, Dakoussa, Kagna Wamé, Falenko, Olléléwa, Gangara, Tarka, Alberkaram, Moa, Gamou, Kellé, Gouré, Bouné, Tirmini, Gafati, Koléram, Hamdara et Ichirnawa

MARADI

7 Communes: Guidan Roumdji, Chadakori, Guidan Sory, Azagor, Dakoro, Bermo et Gadabédji

TILLABERY

13 Communes : Hamdallaye, Gothèye, Youri, Bitinkoji, Karma, Namaro, Ayorou, Téra, Dargol, Ouallam, Simiri, TONDIKIWINDI et Filingué

L’histoire à succès de NANA FAIZA Laouali Nouhou, une animatrice engagée pour l’assainissement dans la commune de Kantché

NANA FAIZA Laouali Nouhou est une femme de 27 ans qui vit dans la commune de Kantché, au Niger veuve et mère deux enfants. Elle fait partie des dix (10) animateurs endogènes dont huit (8) Hommes et deux Femmes (2) qui ont réussi le test de recrutement fait par la commune avec l’appui technique de DEMI-E en partenariat avec l’UNICEF.

Ce projet vise à sensibiliser les populations à l’importance de l’hygiène et de l’assainissement, et à les accompagner dans la construction et l’utilisation de latrines.

NANA FAIZA Laouali Nouhou a été la toute première femme qui a subi l’épreuve de recrutement des animatrices de son village pour suivre une formation sur le développement du marketing de l’assainissement et maitrise d’ouvrage communale dans la commune de kantché . Elle a appris à utiliser des outils participatifs, comme la cartographie sociale, le calcul des coûts de la défécation à l’air libre, ou le transect walk, pour provoquer une prise de conscience collective et un changement de comportement chez les habitants.

Après la formation d’AUSPE sur leur rôle dans l’assainissement, NANA FAIZA Laouali Nouhou a rejoint l’équipe MOC (Maitrise d’Ouvrage Communale), composée de représentants de la commune, des services techniques, des leaders religieux et coutumiers, et des ONG. L’équipe MOC est chargée de superviser et d’appuyer les activités du projet FDAL dans les villages ciblés. NANA FAIZA Laouali Nouhou a ainsi participé à plusieurs séances de déclenchement, où elle a animé des discussions, des jeux et des démonstrations pour sensibiliser les communautés aux risques sanitaires et environnementaux liés à la défécation à l’air libre. Elle a aussi contribué au suivi des progrès réalisés et à l’Auto-Evaluation communautaire par les villages, en vérifiant le nombre et la qualité des latrines construites, et en encourageant les ménages à adopter de bonnes pratiques d’hygiène.

Grâce à son engagement et à son dynamisme, NANA FAIZA Laouali Nouhou a réussi à mobiliser et à convaincre de nombreuses personnes de son village et des villages voisins à s’impliquer dans le projet de développement du marketing de l’assainissement et maitrise d’ouvrage communale dans la commune de kantché, et à collecter et transmettre des données post-FDAL via RAPIDEPRO et la prise de main par les membres d’AUSPE. Elle a aussi été un exemple pour les autres jeunes, en particulier les jeunes filles, qui ont vu en elle une source d’inspiration et de motivation. NANA FAIZA Laouali Nouhou a ainsi contribué à l’atteinte de l’objectif d’étude Baseline et de l’étude de marché simplifiée du projet de développement du marketing de l’assainissement et maitrise d’ouvrage communale dans la commune de kantché, qui est de faire de la commune de Kantché une zone sans défécation à l’air libre, et d’améliorer la santé et le bien-être des populations.

NANA FAIZA Laouali Nouhou est fière du travail qu’elle a accompli, et elle espère continuer à œuvrer pour le développement de sa commune. Elle témoigne : « Je suis heureuse d’avoir participé à ce projet, car j’ai appris beaucoup de choses, et j’ai pu aider ma communauté à changer de comportement. Je pense que l’assainissement est un droit humain, et que tout le monde devrait avoir accès à des latrines dignes et propres. Je remercie l’ONG DEMI-E et l’UNICEF de nous avoir soutenus dans cette démarche », et je souhaite que ce projet continu parce que les six (6) mois ne suffisent pas pour accomplir cette mission.